Comment faire une douche italienne ?

Comment faire une douche italienne ?

Temps de lecture : 3 minutes

Tendance, pratique, esthétique, la douche à l’italienne a toutes les qualités. Ses traits épurés donnent un style aérien à la salle de bain et son montage au ras du sol la rend facile d’accès, même pour les personnes à mobilité réduite.

Mais une douche à l’italienne ne se monte pas exactement de la même façon qu’une douche classique, il faut bien prendre conscience de l’ampleur des travaux que nécessite sa création. La méthode originelle consistant à couler une chape de béton hydrofuge, elle nécessite du temps et du savoir-faire. Heureusement des solutions de facilité ont été inventées depuis.

Voici donc 3 méthodes différentes pour créer une douche à l’italienne dans votre salle de bain :

Choisissez votre méthode

La méthode facile :le receveur de douche extra plat

Il faut le reconnaître, nombreux sont ceux qui désirent une douche à l’italienne au dépit de leurs compétences en bricolage. C’est spécifiquement pour eux que de nombreuses marques développent des receveurs de douche extra plats. Ces derniers s’installent comme des receveurs de douche classiques, mais sont extrêmement fins et peuvent s’installer au ras du sol, ou en dépassant d’un ou deux centimètres. Posés à même le sol et n’ayant pas besoin d’être carrelés, ils épargnent donc la réalisation de travaux longs et compliqués.

La méthode intermédiaire : le receveur prêt à carreler

Même si ces douches ne sont pas de « vraies » douches à l’italienne, il s’agit probablement de la méthode la plus simple pour obtenir une douche facile d’accès et au design épuré.

Cette méthode vous permet de réaliser une vraie douche à l’italienne, avec son sol carrelé, mais sans vous embêter à couler une chape de béton. Bien que sa réalisation demande de la technique (installation du vidage, mise en place du revêtement hydrofuge, pose du carrelage), le receveur prêt à carreler vous facilitera la tâche. En effet, ce type de receveurs est préconstruit avec la pente nécessaire à l’évacuation de l’eau, vous n’aurez donc pas à vous en occuper.

Ensuite, une fois que vous avez choisi votre receveur à carreler, installez-le en suivant bien les instructions de montage fournies par le producteur, car elles peuvent varier d’un receveur à l’autre. Un fois le receveur installé, vous pourrez procéder à la pose du carrelage. Si vous voulez évitez d’avoir à découper du carrelage, choisissez-en un fait de petits carreaux. En effet, comme le carrelage doit suivre la pente du receveur, vous devrez probablement couper les carreaux trop grands.

La méthode difficile : couler une chape de béton

Cette dernière méthode est la plus compliquée. En effet, elle nécessite que vous créiez une chape hydrofuge (souvent en béton de synthèse). Cette chape devra respecter une pente de 1 à 3% (descente de 1 à 3 cm tous les mètres), afin de permettre l’évacuation de l’eau, et devra être parfaitement étanche.

Une fois que votre chape sera bien sèche vous pourrez poser le carrelage de la même façon que dans la méthode précédente.

Si vous n’avez pas l’habitude de réaliser ce genre de travaux, nous vous conseillons fortement de vous tourner vers les receveurs de douche extra plats, ou de faire appel à un professionnel.

Et pour le vidage ?

Si vous décidez de réaliser vous-même votre douche à l’italienne à l’aide d’une des deux dernières méthodes, vous devrez également choisir si vous souhaitez un système d’évacuation classique avec un siphon ou un système avec une rigole. Pour cela, vous devrez prendre en compte qu’il est parfois impossible d’installer un système avec siphon, qui requiert de la place sous le receveur. Si vous vous trouvez dans ce cas-là, tournez-vous vers les systèmes à rigole, plus élégants, mais aussi plus chers.

Laisser un commentaire