WC Japonais salle de bains
Astuces, Conseils & Tutoriels Conseils

ZEN ATTITUDE – Les WC japonais (Partie 2)

Reading Time: 5 minutes

Les WC japonais sont des concentrés de technologie dans votre salle de bain, entièrement dédiés à votre confort et à votre hygiène. Par conséquent, il est important de les installer correctement et de les entretenir régulièrement pour profiter de tous leurs bienfaits.

Comment installer vos WC japonais ?

WC Japonais panneau de commande

La méthode d’installation varie en fonction du type de WC japonais que vous achetez. Généralement, il est plutôt simple d’installer un abattant japonais ou un kit de douchettes (abattant non-inclus) sur une cuvette de WC traditionnelle. Il est cependant plus compliqué d’installer des WC japonais complets, car cela nécessite des outils de plomberie.

Mais quel que soit le type de WC japonais que vous choisissez, la première étape avant l’installation est toujours la même : assurez-vous de disposer d’un raccordement en eau froide et d’une prise de terre à proximité de l’emplacement des futures toilettes.

Installer un abattant japonais

Installer un abattant de WC japonais sur une cuvette de WC classique ne requiert pas de grandes connaissances en plomberie, seulement quelques outils.

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir coupé l’arrivée d’eau de votre logement. Sortez tous les éléments et outils nécessaires à l’installation de l’abattant. Lisez ensuite les consignes du constructeur sur la notice d’utilisation (elles peuvent varier en fonction des produits).

• Installation de l’abattant :

En premier lieu, retirez l’ancien abattant.

Vérifiez que le filtre anticalcaire est bien installé sur l’abattant, puis retournez-le pour retirer la platine de fixation. Il y a souvent un bouton sur le côté de l’abattant, qui permet de débloquer la platine. Vous n’avez plus qu’à la faire glisser !

Ensuite, retournez la platine et placez-la sur la cuvette, au-dessus des orifices de fixation. Insérez dans les orifices les glissières de positionnement avec leurs boulons, sans visser les écrous (cela permettra d’ajuster la position de l’abattant).

Enclenchez alors l’abattant sur la platine de fixation. Puis ajustez-le de façon à ce qu’il épouse la forme de la cuvette et que les jets soient bien centrés. Vissez les écrous en-dessous de la cuvette, sans oublier de mettre une rondelle.

• Raccordement de l’abattant à l’arrivée d’eau :

Commencez par retirer le couvercle du réservoir de votre chasse d’eau pour avoir accès à son mécanisme. Tout en maintenant ce mécanisme à l’intérieur, dévissez le robinet d’arrêt à l’extérieur. Vous allez le remplacer par un robinet à trois voies. De même, n’oubliez pas de remplacer également les joints par ceux fournis par le constructeur.

En maintenant toujours le mécanisme de votre chasse d’eau, vissez le nouveau robinet à la vis du réservoir d’eau. Ensuite vissez-le à l’arrivée d’eau. Vous pouvez enfin remettre le couvercle de votre réservoir en place.

Vérifiez alors qu’un joint en caoutchouc noir est présent aux deux extrémités de votre flexible. Puis vissez une extrémité au robinet à trois voies. Placez l’autre dans une bassine et ouvrez la vanne de votre réseau d’eau. En effet, cela vous permet de vérifier que votre installation ne fuit pas. Si elle fuit, coupez l’eau immédiatement et vérifiez que vous avez bien mis tous les joints et que les écrous sont bien serrés.

Vous pouvez enfin visser votre flexible au réservoir de votre abattant. Avec une pince, faites faire quelques quarts de tours à votre écrou pour éviter les fuites. Faites toutefois attention à ne pas écraser le joint, ou il ne serait plus efficace.

À noter

Si votre arrivée d’eau est à droite et le raccord du réservoir de l’abattant à gauche (et inversement), vous pouvez faire passer le flexible sous le réservoir de la chasse d’eau pour le camoufler.

• Raccordement de l’abattant à l’électricité :

En dernier lieu, une fois que toute l’installation hydraulique est terminée, que vous avez vérifié qu’elle ne fuit pas et que vous avez réouvert l’arrivée d’eau de votre logement, vous pouvez brancher votre abattant (attention à ne pas le faire avec des mains mouillées).

Installer un kit de douchettes

L’installation d’un kit de douchettes est très similaire à celle d’un abattant japonais, à ceci près qu’un abattant traditionnel est revissé par-dessus. Il faut cependant faire attention à laisser suffisamment de marge entre le bord du kit et celui de la cuvette, car les buses doivent pouvoir se déployer.

Installer un WC japonais complet

Les WC japonais complets comportent à la fois l’abattant et la cuvette. C’est pourquoi ils proposent souvent plus d’options que les abattants et kits de douchettes. Mais ils sont bien plus difficiles à installer car ils nécessitent de remplacer vos anciens WC. Il faudra donc privilégier l’installation par un plombier professionnel ou par un installateur affilié à la marque de vos toilettes japonaises.

Consignes de sécurité lors de l’installation de vos WC japonais

WC Japonais cuvette lumineuse

• Référez vous toujours aux instructions fournies par les constructeurs afin d’être certains que vous installez le produit correctement. En effet, l’installation peut varier selon les produits.

  • Faites attention lors de votre achat : vos WC japonais doivent être équipés de clapets anti-retour pour être conformes à la norme européenne.
  • Pour éviter les risques de brûlures des utilisateurs et d’endommagement des WC, raccordez toujours vos toilettes japonaises à une arrivée d’eau froide.
  • Veillez à toujours utiliser les pièces fournies ou approuvées par le constructeur.
  • Vérifiez que la prise sur laquelle vous branchez vos WC est raccordée à la terre pour éviter tout risque de casse du produit ou de choc électrique.
  • Pour prévenir tout risque d’électrocution, ne mettez en route l’alimentation en électricité et en eau qu’une fois que tous les autres travaux sont terminés. Ne touchez pas les installations électriques si vous avez les mains mouillées.

Comment entretenir vos WC japonais ?

WC Japonais

Pour que les WC japonais prennent soin de votre hygiène, il faut que vous fassiez également en sorte qu’ils soient propres. Si les plus avancés des WC japonais disposent de technologies autonettoyantes qui les aident à rester propres, il faut néanmoins les entretenir et les nettoyer régulièrement.

Nettoyage régulier

Avant de commencer à nettoyer vos WC, prenez toujours soin de les débrancher en premier lieu pour plus de sécurité.

Aussi, vous pouvez nettoyer vos WC avec vos produits d’entretiens habituels à condition de ne pas attendre trop longtemps avant de rincer. En outre, pour protéger les parties plastiques de vos WC, nettoyez-les avec des produits non corrosifs. De même, faites bien attention à ne pas mettre d’eau ou de produits d’entretien sur l’unité centrale, l’alimentation électrique et la télécommande. Vous pouvez entretenir ces dernières à l’aide d’un chiffon sec ou légèrement humide.

Entretien périodique

Vous n’avez pas à nettoyer les buses aussi régulièrement que le reste des WC car elles sont en parties protégées des projections. Si les vôtres sont sales, vous pouvez les démonter (le système varie selon le producteur), les nettoyer à l’eau et les désinfecter (par exemple en les faisant tremper dans du vinaigre blanc). Toutefois, si vos buses sont vraiment très sales, vous avez aussi la possibilité de les changer.

Pour que vos WC japonais durent plus longtemps, vous devez aussi prendre soin de leur tuyauterie. En fonction de la quantité de calcaire dans votre eau, vous aurez besoin de changer le filtre de vos toilettes tous les six mois à un an. Vous devez changer le filtre quand la mousse de celui-ci devient foncée. Le calcaire peut abîmer définitivement vos toilettes japonaises, il est donc important de changer le filtre régulièrement. Prévoyez un adoucisseur d’eau si votre eau est très calcaire.

Enfin, vos toilettes contiennent des éléments électroniques dont il faut donc prendre soin. Pour cela, pensez à débrancher vos WC en cas d’orage. Il est aussi important de débrancher et de vidanger vos WC japonais en cas d’absence prolongée. Cela permet d’allonger leur durée de vie et éviter les mauvaises odeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *