GROHE, fabricant de robinetterie | iSi-Sanitaire.fr
+250 000 PRODUITS AUX PRIX LES PLUS BAS !
SERVICE@ISI-SANITAIRE.FR - APPELEZ-NOUS: 01.78.90.03.90
LIVRAISON GRATUITE POUR COLIS >500€ & RETOURS GRATUITS !

Grohe, l'un de vos principaux fabricant de robinetterie

 

Grohe est l’un des principaux fabricants de la robinetterie et des systèmes sanitaires dans le monde (avec une part du marché mondiale d’environ 8%).

Grohe produits des mitigeurs de salle de bains et de cuisine, ainsi que les douches et les colonnes de douche, les thermostats, les équipements des WC et les évacuations des eaux usées. La société fournit la robinetterie à des grands hôtels ainsi qu’à des bâtiments publics. Basée à Hemer et à Dusseldorf, en Allemagne, GROHE exploite 6 usines de production dont 3 en Allemagne et 3 à l’étranger : au Portugal, en Thaïlande et au Canada. Sa fonderie est la plus grande fonderie de laiton en Europe. GROHE fabrique encore la plupart de ses produits en Allemagne, mais exporte environ 84 % de la production de l'entreprise. La société maintient des filiales et bureaux de vente dans environ 130 pays (dont 36 en Europe) et son chiffre d’affaires a atteint 1 165 million € en 2011. Son effectif mondial constitue environ 8 700 personnes dont 2 400 en Allemagne.

 

Débuts du futur leader 

La société GROHE est fondée en 1936 par Friedrich Grohe lorsque ce dernier décide de quitter l’entreprise de son père, qui est connues aujourd’hui comme Hansgrohe, et de racheter l’entreprise Berkenhoff & Paschedag à Hemer, en Allemagne, pour fabriquer la robinetterie sanitaire. A cette époque les douches étaient le privilège des foyers aisés et la majorité des gens n’avaient pas les moyens pour les acheter. Grohe se fixe un objectif de rendre les douches abordables à tout le monde et cet objectif est rapidement atteint. Lui et sa femme sont même récompensés pour le service de citoyen d’honneur par la ville Hemer.
En 1938, la société commence à exporter ses robinets de salle de bains en dehors du marché allemand. Les affaires progressent bien et après la Seconde guerre mondiale, la société dénommée désormais « Friedrich Grohe Armaturenfabrik », vend ses douches aux Pays-Bas, Finlande et dans les Balkans.
En 1956, GROHE rachète un fabricant de thermostats « Carl Nester » qui deviendra par la suite une de ses filiales « Grohe Thermostat GmbH ».
Dans les années 60, le climat économique est favorable et la demande pour la robinetterie design de salle de bains et de cuisine croît. GROHE profite de ce boom et se développe en lançant notamment les mitigeurs monocommande qui permettent de changer facilement la température d’eau. La salle de bains devient rapidement un endroit de détente et non seulement de toilette.

 

1960 - 1970 : Au delà des frontières allemandes

La demande croissante permet à GROHE de se développer à l’étranger. En 1961, il ouvre sa première filiale en France. Aujourd’hui GROHE tient 20% du marché de la robinetterie en France, emploie 100 personne et a fait un chiffre d’affaires de 136 millions d'Euros en 2011.
En 1965, GROHe ouvre une autre filiale en Autriche, puis en 1967, une troisième en Italie. En 1968, une partie du capital de la société est vendue à International Telephone & Telegraph (ITT), une société américaine. Cependant en 1984, ces parts sont rachetés par la famille Grohe.
Grohe continue son expansion. Le nouveau chapitre de l’histoire de la société est marqué par l’ouverture d’un bureau à Chicago, aux Etats-Unis qui en 1976 se transformera en filiale GROHE Inc. Les consommateurs américains ont aimé le concept de mitigeur monocommande qui était simple à installer et pratique à utiliser. Le design avant-gardiste de GROHE a fait de la société le préféré des propriétaires de maisons et sa réputation a été cimentée vers 1983 lorsqu’il a introduit le premier mitigeur de cuisine à la douchette extractible sur le marché américain. Et pour continuer son succès outre-mer, GROHE lance ses mitigeurs thermostatiques Grohmix ; les américains sont impressionnés par la technologie qui leur permet de réguler la température et le débit d’eau de la même manière que sur leurs radiateurs. En 1989, la ligne des mitigeurs Europlus rencontre un succès surprenant et devient un bestseller aux Etats-Unis.
GROHE poursuit avec l’ouverture des filiales aux Pays-Bas (1973), au Royaume-Uni (1978), en Espagne (1978) et en Belgique (1979).

 

1980 : Sous la nouvelle direction

L’année 1983 a été l’année des changements pour l’entreprise. Avec la mort de Friedrich Grohe, ses héritiers rachètent les 51% des parts de GROHE à ITT et revendent les 26% des parts de la société Hansgrohe dirigée par le frère de Friendrich – Klaus Grohe. C’est à cette époque que les deux entreprises rompent toutes relations et commencent à se disputer les droits sur l’utilisation du nom de marque GROHE. Ce n’est que dans les années 1990 qu’il sera décidé que la société de Friedrich Grohe portera le nom de GROHE alors que son concurrent se dénommera en nom de son fondateur, Hans Grohe.
Au cours de cette décennie, l’esprit du design de la salle de bains change radicalement ; la fonction reste encore un élément clé mais le design devient un facteur important, tout comme le confort et la fiabilité – on voit apparaître des designs émotionnels adaptés aux goûts et aux besoins individuels des consommateurs. Durant ces années, GROHE doit faire face à d’importants changements.
En 1982, la nouvelle usine de Hemer – Edelburg commence sa production. En 1989, une nouvelle usine de production de peinture s’ouvre à Lahr et la première filiale canadienne est créée. Vers la fin des années 1980, GROHE est devenu l’un des leaders européens dans le secteur de robinetterie et il exporte 70% de sa production.

 

1990 : Changements de statut

En 1991, GROHE change de statut et devient la société par actions Friedrich Grohe AG ce qui permet de nombreuses acquisitions et fusions, notamment la fusion entre Grohe et le groupe Dal/Rost en 1994 et l’acquisition des 70% de Rotter GmbH & Co. KG, le fournisseur d’équipement sanitaire aux professionnels.
Au milieu des années 1990, le marché est submergé par des produits asiatiques à des prix jusque quatre fois plus bas que GROHE. Pour y faire face, GROHE décide de délocaliser une partie de la production à l’étranger. Ainsi en 1996, une usine de production à Thaïlande ouvre ses portes, suivie par celle eu Portugal deux ans plus tard.
En 1999, à la surprise générale, Charles R. Grohe décide de vendre la part majoritaire des actions de GROHE à BC Partners, un grand groupe d’investisseurs, se renomme « Friedrich Grohe AG & Co. KG » et n’est plus cotée à la Bourse de Francfort. En 2004, TPG Partners IV, L.P et le fonds DLJ Merchant Banking acquièrent la société.

 

GROHE du XXI siècle

En 2005, la ligne de colonnes de douche Rainshower® est lancée. Elle rencontre un succès immédiat et remporte plusieurs prix dont la récompense Reddot Design Award et iF.
En 2006, sa nouvelle gamme d’installations pour la salle de bains Lineare est nommée aux plusieurs prix tels que le Reddot Design Award, iF et Good Design.
En 2007, la gamme de robinetterie de salle de bains GROHE Ondus reçoit le Reddot Design Award, le Design Plus et iF.
En 2009, Rainshower Icon, à son tour est récompensée par le Reddot Design Award, iF et, en 2011, par le Design Plus.

 

Equipe de design interne

GROHE possède sa propre équipe de design ce qui permet la continuité de la qualité et des valeurs auxquelles tient l’entreprise. Présidée par Paul Flowers, un designer de renommée internationale, l’équipe de designers de GROHE crée des designs innovants qui ont été à plusieurs reprises récompensés par différents prix internationaux.

 

Exigences de qualité

Depuis ses débuts, GROHE a posé ses propres standards de qualité très exigeants qu’il s’applique à respecter. L’entreprise investit énormément dans son département de recherche pour développer des articles de qualité exceptionnelle. Ses produits passent des tests et des contrôles sur les performances et la durabilité très rigoureux avant de pouvoir sortir des usines. Par exemple, les tests d’endurance exercés dans les locaux de GROHE sont dix fois plus élevés que la norme industrielle! 

 

 

Retour vers la page du lexique