Hansgrohe, fabricant de robinetterie | iSi-Sanitaire.fr
+250 000 PRODUITS AUX PRIX LES PLUS BAS !
SERVICE@ISI-SANITAIRE.FR - APPELEZ-NOUS: 01.78.90.03.90
LIVRAISON GRATUITE POUR COLIS >500€ & RETOURS GRATUITS !

Hansgrohe, votre fabricant de robinetterie 

 

Hansgrohe est l’un des principaux fabricants de la robinetterie sanitaire dans le monde. Le siège social de Hansgrohe est localisé à Schiltach, dans la Forêt Noire, en Allemagne.

La société âgée de plus de cent ans produit les mitigeurs de cuisine et salle de bains, des douches et des colonnes de douche ainsi que les équipements de WC et pour l’évacuation des eaux usées. Hansgrohe possède trois marques dont Axor-Hansgrohe, une marque de robinetterie design de haute qualité, Pharo, pour les cabines de douche et Pontos, une marque de systèmes de recyclage des eaux grises.

La société emploie environ 3 300 personnes dans ses dix usines de production  (dont six en Allemagne) et assure un chiffre d’affaires de 764 millions d’Euro (en 2011). Elle est établie dans 42 pays sur tous les continents et ses exportations constituent 77% de son chiffre d’affaires total.

 

Naissance de Hansgrohe

Hans Grohe, sixième fils d’un fabricant de tissu, grandit près de Berlin et apprend lui-même à tisser. Mais en 1899, il déménage à Schiltach où il commence à travailler dans une usine de pressage de métaux « Schwab & Voigt ». Il n’y passe que quelques mois mais ça lui suffit pour acquérir des connaissances dans la matière et pour fonder avec Wilhem Schwab leur propre petit atelier de fabrication de boîtiers pour les montres et horloges. Malheureusement suite à un incendie, tout le matériel et la machinerie sont détruits mais cette expérience permet à Hans Grohe de prendre confiance en soi et de commencer, cette fois-ci tout seul, un autre entreprenariat. Il acquiert un hangar où il fabrique avec deux ouvriers les boîtiers pour les montres d’une grande marque allemande, « Junghans ». Progressivement l’entreprise commence à fabriquer également des pièces métalliques pour les appareils de plomberie, le nombre de commandes augmente et Hans Grohe embauche encore deux travailleurs.
En 1905, l’entreprise de Hans Grohe est officiellement née. Elle se spécialise dans la fabrication des pièces pour les équipements de plomberie et les vend non seulement aux entreprises en Allemagne mais également au-delà de ses frontières, aux Pays-Bas, en Suisse et en Italie. En 1908, Hans Grohe publie son premier catalogue de produits et l’année suivante construit un nouveau bâtiment d’usine de deux étages. L’entreprise se développe et en 1910 son effectif compte déjà 12 ouvriers et un commis de bureau.

 

Les deux guerres mondiales

Lorsque la Première guerre mondiale commence, l’activité de Hansgrohe est perturbée : la moitié de son personnel est au front, les matières premières sont confisquées par le gouvernement allemand qui oblige l’entreprise à participer à l’effort de guerre et à fabriquer des pièces pour les fusibles. Mais la société survit et en 1919 double son effectif d’avant-guerre.
En revanche, le marché allemand des années 1920 n’est pas favorable et pour continuer son développement Hans Grohe tourne vers l’étranger. Il entreprend de longs voyages d’affaires au Danemark, en Suède, en Norvège et en Finlande et établit de nouvelles relations commerciales. Ses exportations augmentent et en 1933 le catalogue de produits est pour la première fois traduit en anglais, français, espagnol et italien.  Les capacités de production augmentent également, 21 agents commerciaux sillonnent l’Allemagne et les pays étrangers pour conclure de nouveaux contrats. En 1921, une fonderie de laiton ouvre ses portes sur le nouveau site à côté d’Alpirsbach. L’entreprise compte alors 100 employés.
En septembre 1939, la Seconde guerre mondiale éclate. De nouveau les matières premières sont confisquées par le gouvernement allemand mais cette fois-ci les femmes des ouvriers partis à la guerre prennent leur place dans l’usine. L’activité quelque peu perturbée continue quand même et l’entreprise survit à la guerre et à l’occupation française en fabriquant des louches, des jarres à lait et des bols.

(Source: Hansgrohe)

 

Années 1950 – 1960 : relations entre Hansgrohe et GROHE

Dans les années 1920, les deux fils de Hans Grohe rejoignent le business familial. Cependant, en 1934, Friedrich Grohe quitte l’entreprise de son père pour voler de ses propres ailes et fonde l’entreprise connue actuellement sous le nom de Grohe. Hans Grohe, le fils du fondateur, a repris les rênes de la direction après la mort de Hans Grohe en 1955.
Les deux sociétés Hansgrohe et GROHE bénéficient de l’essor de construction dans l’après-guerre et de la demande des appareils de robinetterie pour la salle de bains et la cuisine. Les deux restent en bons termes et vont même jusqu’à présenter leurs produits ensemble lors des expositions.
Cependant la mort de Hans Grohe, fils du fondateur, en 1960 provoque des changements dans la stratégie de l’entreprise.
Friedrich Grohe devient le PDG de Hansgrohe tout en gérant son entreprise GROHE. Cependant pour minimiser la concurrence les gammes de produits ont été réajustées et Hansgrohe se concentre désormais sur les dispositifs d’évacuation des eaux usées et les pommeaux de douche, alors que GROHE se spécialise dans les mitigeurs. En 1968, Klaus Grohe rejoigne l’entreprise en tant que directeur des ventes et introduit dans l’entreprise le traitement informatique des données. 
Bien que la fusion des deux entreprises puisse paraître attendue, cela ne se produit pas. Friedrich Grohe vend 51% de son entreprise à ITT, un géant américain de téléphonie, tout en conservant les 27% des parts qu’il possède chez Hansgrohe. Après sa mort en 1983, ses héritiers vendent les parts de Hansgrohe. La concurrence devient plus dure, les deux entreprises se disputent les droits sur le nom de la marque Grohe (que l’entreprise de Friedrich Grohe gagne).

 

Années 1970 – 1980 : Expansion à l’étranger

En 1975, Klaus Grohe et son oncle Heinz Mathauer reprennent les commandes de la société, bien que Mathauer démissionne deux ans plus tard.
Depuis ses débuts Hansgrohe se positionne comme un pionnier en introduisant des produits innovants. En 1928, voit le jour le premier pommeau de douche avec le poignet en porcelaine. En 1958, Hans Grohe à l’âge de 82 ans crée la barre de douche qui permet de fixer la douchette à la hauteur de son choix ; cette invention révolutionne l’univers de la salle de bains. Dix ans plus tard, Hansgrohe lance un pommeau de douche Selecta avec un jet d’eau réglable qui se vendra à plus de 30 millions d’exemplairs et met plus de couleurs dans la salle de bains avec sa première douchette créée par un designer, Sixty. En 1974, la première douche à trois jets différents, pour laquelle Hansgrohe va remporter son premier prix design, voit le jour.
Bien que les exportations ont déjà été florissantes, dans les années 1970 – 1980 Hansgrohe élargit son infrastructure. En 1973, Hansgrohe crée sa première filiale en Espagne, suivie par celle en France, en 1979, puis par la filiale italienne, en 1982. En 1986, une filiale s’ouvre en Autriche et, en 1987, au Danemark. En 1988, un bureau de vente est créé aux Etats-Unis.

 

Années 1990 : naissance de « Axor » et « Pharo »

L’un des facteurs importants du succès de Hansgrohe été également l’effort marketing en faisant des publicités, participant aux expositions (et créant des expositions itinérantes) et formant les plombiers. Les résultats de ces efforts sont impressionnants : en 1967, Hansgrohe est déjà présente dans 40 pays à travers le monde et, en 1978, ses produits sont exportés dans 50 pays.
Cependant dans les années 1990 les produits de provenance des pays de l’Asie inondent le marché. Hansgrohe tente de contrer en mettant l’accent sur la qualité de ses produits et les lignes de haute gamme. Dans la première moitié des années 1990, Hansgrohe présente ses marques « Axor », pour les produits de haut de gamme, et « Pharo », pour les cabines de douches préassemblées. Le succès est grand : les grands hôtels installent les produits « Axor » et « Pharo ». C’est aussi le début d’une grande amitié entre Hansgrohe et Philippe Starck, designer français, qui réinventera l’univers de la salle de bains « Axor ».
Malgré la stagnation sur le marché intérieur, Hansgrohe s’expand à l’étranger en créant de nouvelles filiales de production et de vente en Belgique, au Royaume-Uni, en Suisse, en Hongrie, en Suède, en Pologne et en République tchèque et ouvre une usine en Chine. Simultanément, la société s’efforce à se faire connaître lors des salons professionnels en Asie, au Moyen-Orient, en Australie et en Amérique du Sud. L’entreprise investit aussi beaucoup dans le marché américain.
Le PDG Klaus Grohe introduit le concept de l’entreprise respectueuse de l’environnement en introduisant des technologies d’économie d’énergie.

 

Hansgrohe dans les années 2000

Au début de l'année 1999, Hansgrohe est transformé en « Hansgrohe AG », une société familiale d'actions publiques. Avec l'approbation des actionnaires de la société, « Masco Corporation » achète des actions de membres de la famille Grohe et porte sa participation dans Hansgrohe à 64,35%. Klaus Grohe, qui garde la plupart du reste des actions et continue son implication en tant que chef d'entreprise, commente cette étape comme une mesure nécessaire pour assurer l'avenir de Hansgrohe. En 2003, la société génère près des trois quarts de ses ventes hors d'Allemagne.
Le XXIe siècle continue à apporter les innovations et, en 2001, Hansgrohe lance ses corps d'encastrement, le premier et à ce jour unique corps d’encastrement pour tous les mitigeurs standards et thermostatiques.
En 2001, Hansgrohe crée AquaCycle, le système de recyclage des eaux grises avec sa nouvelle marque « Pontos ».
En 2003 – 2004, les douchettes Raindance, aux larges disques équipées d’une technologie AirPower qui mélange l’air avec l’eau, arrivent sur le marché.
En 2009, le beau mitigeur  PuraVida est créé. Il remportera plusieurs récompenses pour son design et ses caractéristiques innovantes.
 

 

 

Retour vers la page du lexique