+33 1 78 90 03 90 service@isi-sanitaire.fr
 

KWC Suisse

KWC est un fabricant suisse de robinetterie de cuisine et de salle de bains pour les particuliers ainsi que pour les hôtels, hôpitaux et bâtiments officiels.


L’histoire de la société suisse KWC (Karrer Weber Company) a commencé en 1874, à Unterkulm, Suisse lorsque Adolf Karrer a fondé une entreprise de fabrication de boîtes à musique.


En 1880, il a ajouté une fonderie à l’entreprise.

En 1883, la société a été inscrite dans le registre du commerce ; son activité a été décrite comme « la fabrication des boîtes à musique et ébauches ».

En 1888, l’entreprise accueille Eugen Weber, la deuxième personne importante pour l’activité de la société. Il débute en tant que directeur des ventes, puis se chargera de la comptabilité.

L’entreprise se développe, et en 1892, elle compte déjà 92 employés. Cependant, la popularité des boîtes à musique commence à décroître et dans les dernières années du 19e siècle, ce secteur est peu à peu abandonné par l’entreprise. En contrepartie, l’entreprise, gérée par Eugen Weber après la mort d’Adolf Karrer en 1895, se spécialise dans la robinetterie. En 1902, elle est baptisée « Karrer und Weber, Armaturenfabrik » et quatre ans plus tard, ses robinetteries sont présentées pour la première fois lors d’une exposition à Reinach.

L’entreprise s’agrandit progressivement pour atteindre 170 employés. Les grands hôtels comme l'hôtel Negresco à Nice et l'hôtel Ritz à Paris s’équipent de robinets de KWC qui en 1914, reçoit la médaille d’or lors de l'Exposition Nationale en Suisse.

En 1920, la société change de statut ; désormais, elle devient une société familiale par actions « Karrer Weber & Cie ».

Néanmoins la première guerre mondiale ne contribue pas au développement de la société. La deuxième et troisième décennies sont catastrophiques, l’usine ne tourne que quelques jours par semaine. Mais KWC survit et se relève.

En 1934, elle sort de son usine ses premiers robinets chromés. En 1945, KWC lance les robinets NEO, les premiers robinets au monde à être équipés d’un dessus de vanne oblique et d’une tige qui n’est pas ascendante. Et simultanément, le monde découvre les robinets silencieux PAX de KWC.

Dans les années de l’après-guerre, l’entreprise accroît ses capacités productives en construisant l'usine d'emboutissage à chaud et la fonderie pour métaux légers.

En 1957, KWC présente le premier robinet à douchette extractible au monde.

L’année 1970 voit l’ouverture de l’immeuble du siège social actuel et l’introduction des outils informatiques.

En 1978, la nouvelle technologie mondiale du coulage en coquille basse pression est installé par KWC, ce qui augmente considérablement sa capacité de production. En 1982, l’entreprise lance sur le marché sa nouvelle ligne de robinetterie KWC DOMO qui connaît un véritable succès durant des années.

En 1984, la société allemande Hansa acquiert une partie majoritaire du capital de KWC, devenant ainsi son actionnaire majoritaire.

En 1986, la société change de nouveau son nom. Désormais, elle est dénommée « KWC AG ». C’est déjà un grand fabricant de robinetterie qui détient plus de 40% du marché et exporte dans plus de 30 pays. Un an plus tard, KWC AG continue son expansion en Chine, et en 1991 crée sa première filiale en Allemagne, puis trois ans plus tard en Italie. En 1996, elle traverse l’océan et s’installe aux Etats-Unis.

En 2002, le monde découvre KWC SODA, le premier mitigeur qui produit de l’eau pétillante.

En 2004, KWC lance KWC MURANO, KWC TWISTER et KWC SMARTSHOWER sur le marché suisse.

En 2005, KWC crée la ligne de mitigeurs KWC EVE, les premiers robinets de cuisine équipés de technologie d’éclairage LED. KWC EVE reçoit le Reddot Design Award, le prix de design de 2006 et le prix de design de produit 2006.


En 2006, la robinetterie KWC ONO voit le jour. Une gamme aux lignes épurées avec un levier de commande fin et facilement maniable. Deux ans plus tard, la société lance KWC ONO pour la salle de bains. La même année, KWC ONO lightpin se voit décerner le prix du design Reddot Award (le même produit est nominé au Design Plus et au Designpreis Deutchland en 2010). Le prolongement de la gamme, KWC ONO highflex® est tout aussi étonnant en matière de design et de fonctionnalités, ce qui lui vaut la nomination au Designpreis 2010 et le prix de l’Architecture et Technique international.


Aujourd’hui les robinetteries KWC sont présentes dans plus de cinquante pays même si ses principaux marchés sont la Suisse, l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Italie, la France et l’Autriche. La société assure un chiffre d’affaires de 120 millions de CHF et emploie 377 personnes dont 38 aux Etats-Unis. 

iSi Sanitaire référence également les lignes de mitigeurs telles que KWC LIVELLO, KWC AVA et KWC SIN.


Retour vers la page du lexique