lavabo sur colonn dans une salle de bain aux murs carrelés avec des produits et accessoires d'hygiène tout autour
Inspirations

Vasque

Reading Time: 6 minutes

Devant toutes les possibilités d’équipements que vous pouvez choisir pour votre salle de bain il peut s’avérer difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi les iSi-Experts vont aujourd’hui vous apporter des précisions sur les avantages et inconvénients des types d’installation disponibles actuellement sur le marché. Vasque ou lavabo ? Cette question n’aura plus de mystère pour vous !

Vasque ou Lavabo, quelle est la différence ?

Tout d’abord, la définition exacte du terme lavabo englobe beaucoup de choses et en théorie, une vasque est également un lavabo. D’ailleurs, la définition du lavabo selon le Larousse est la suivante : « Appareil sanitaire en forme de cuvette, alimenté en eau et permettant de faire sa toilette ».

Cependant, la différence entre les deux réside dans la façon de poser l’appareil. En effet, la vasque se pose ou s’encastre à contrario du lavabo qui lui est indépendant et se fixe la plupart du temps sur un mur.

Vasque creusée dans la pierre en forme de coquille d'escargot avec un mitigeur mural

Lave main :

Le lave main est une petite installation sanitaire très populaire dans les années 50, destinée à vous laver les mains.

Avantages :

  • Il est très pratique si vos toilettes sont séparées de votre salle de bain.
  • Il peut être installé au-dessus du réservoir de vos WC pour gagner de la place.
  • Son prix bas est un avantage car vous pouvez trouver des lave-mains à partir de 20€.
  • Il existe en version « angle » pour optimiser l’espace.

Inconvénients :

Sa faible profondeur peut poser problème et créer un risque fréquent d’éclaboussures.

Dimensions : elles ne dépassent pas les 30 cm de longueur et/ou de largeur pour environ 10 cm de hauteur.

Lavabo colonne :

Le lavabo colonne comme son nom l’indique se pose au sol et se fixe au mur grâce à la colonne qui le supporte.

Avantages :

  • La colonne permet de dissimuler toute la tuyauterie mais aussi le siphon.
  • Son prix est relativement faible pour la qualité et la solidité de cet équipement.
  • Il est indépendant, votre unique dépense sera votre mitigeur ou votre mélangeur.

Inconvénients :

  • Il ne dispose pas d’espace de rangement.
  • Le design vieillissant de ces installations.

Lavabo Suspendu :

Le lavabo suspendu se fixe directement au mur grâce à des tiges de fixation.

Avantages :

  • Il libère de l’espace au sol et permet, par exemple, d’installer un meuble en dessous.
  • Vous pouvez le fixer à la hauteur désirée.
  • Il est adapté pour les personnes à mobilité réduite.
  • Il vous offre plusieurs choix de formes et de matières.
  • Vous le trouverez également en version « angle » pour optimiser l’espace.

Inconvénients :

La tuyauterie est apparente.

Dimensions : elles sont comprises en 20 et 120 cm de largeur.

Lavabo Semi-Encastré :

Une seule partie du lavabo s’intègre au meuble ou au plan vasque et celle-ci en dépasse de quelques centimètres.

Avantages :

  • Sa bonne profondeur de vasque vous permet d’éviter les éclaboussures.
  • Il prend moins de place sur le meuble/plan vasque.
  • Son prix est attractif et commence à partir de 50€.

Inconvénients :

  • Il est plus compliqué à installer que la vasque à poser ou le lavabo suspendu.
  • Il y a un risque de mauvaise étanchéité autour du meuble.
  • Le choix est limité en matière de forme et matériaux.
  • Si le meuble n’est pas adapté à la taille du lavabo, vous devez le découper pour l’ajuster à celui-ci.

Dimensions : la longueur est comprise entre 30 et 60 cm de largeur et 30 à 200 cm de longueur.

Lavabo double (ou double vasque) :

Cet appareil sanitaire permet de disposer de deux points d’eau simultanément. Il peut être posé ou encastré.

Avantages :

  • Son visuel est très esthétique, il habille la pièce.
  • Il permet de libérer de l’espace au sol.
  • Sa praticité est mise en avant puisqu’il peut être utilisé par deux personnes en même temps.

Inconvénients :

  • Il nécessite plus d’espace dans une salle de bain et est déconseillé pour les petits espaces.
  • Il engendre des frais supplémentaires car il requiert deux siphons et deux mitigeurs.
  • Vous devez obligatoirement avoir un meuble ou un plan vasque.

Dimensions : la plupart du temps, elles sont comprises entre 90 et 200 cm de longueur et la profondeur entre 30 et 60 cm.

Lavabo d’angle :

C’est un appareil sanitaire ayant vocation à être placé dans un coin. Il peut être autoportant, à poser ou à encastrer.

Avantages :

Elle offre un gain de place non négligeable car les coins sont souvent inoccupés.

Inconvénients :

Le lavabo d’angle est souvent petit, d’une taille plutôt comparable à celle d’un lave-main.

Dimensions : elles sont généralement comprises entre 60 et 120 cm de largeur.

Vasque en bois massif surplombée d'un mitigeur bec haut

Vasque Sous Plan (vasque intégrée au plan) :

La vasque sous plan est un appareil sanitaire indépendant et autoportant qui offre de l’espace pour y poser vos effets personnels sur ses bords.

Avantages :

  • Elle ne nécessite pas de meuble ou de plan pour y être posée.
  • Elle possède des rebords suffisamment larges pour que vous puissiez y poser des affaires de toilette.
  • Son entretien est simple et son installation également.
  • Elle existe aussi en double vasque.
  • Elle peut être fixée à la hauteur désirée.

Inconvénients :

  • Elle est assez grande donc nécessite plus d’espace que d’autres types d’appareils sanitaires.
  • Le choix est assez limité au niveau des formes.

Dimensions : la largeur de la vasque commence aux alentours des 70 cm et 50 cm pour la profondeur.

Vasque à encastrer :

La vasque à encastrer est un appareil sanitaire destiné à être encastré par le dessus ou par le dessous sur un meuble ou un plan déjà prédécoupé à cet effet.

Avantages :

  • La pose de l’appareil ainsi que son entretien sont relativement simples.
  • Elle convient à n’importe quel meuble déjà découpé.
  • Elle limite les éclaboussures.
  • Il y a moins de choix de formes différentes que la vasque à poser par exemple.

Inconvénients :

Elle nécessite absolument un meuble prédécoupé aux dimensions exactes.

Dimensions : elles sont comprises entre 30 et 140 cm de long et/ou de large. La profondeur est la plupart du temps comprise entre 5 et 20 cm.

Vasque à poser :

La vasque à poser est un appareil sanitaire en cuvette plus ou moins haut qui a vocation à être posée sur un meuble ou un plan vasque afin de pouvoir vous en servir.

Avantages :

  • Elle est très élégante et fait office de décoration.
  • Il y a un grand nombre de modèles, de formes et de matières disponibles.
  • Sa pose est facile sur la plupart des meubles de salle de bain et des plans vasques.
  • Son prix est relativement attractif et commence à partir de 40 euros.

Inconvénients :  

  • Le poids de certaines vasques peut être vraiment important et peut abimer certains meubles.
  • Elle est plus difficile d’entretien car surélevée et plus exposée aux risques de salissures.
  • Elle occupe plus de place qu’une vasque encastrée et est donc déconseillée pour les endroits exigus.

Dimensions : elles se situent entre 35 et 140 cm de longueur pour une largeur comprise entre 20 et 60 cm et une hauteur partant de 5 cm et allant jusqu’au-delà des 20 cm.

Les différentes matières

  • Le marbre : Il est très résistant aux chocs et aux rayures. Cependant, sa fragilité apparaît sur le long terme et il nécessite un entretien régulier.
  • La pierre : Il existe deux types de pierre : la pierre naturelle et la pierre de synthèse. Qu’elle soit naturelle ou synthétique, elle résiste aux chocs thermiques et est facile à entretenir. Cependant, elle est lourde et peut fragiliser le meuble s’il n’est pas assez résistant.
  • Le bois : l’entretien du bois est relativement simple à condition de l’huiler deux fois par an pour sauvegarder son imperméabilité.
  • Le verre : Il résiste très bien à l’usure mais reste fragile. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour du verre trempé plus résistant. Il demande de l’entretien régulier pour éviter les traces d’eau et l’accumulation du calcaire.
  • Le béton : Il nécessite quasiment autant d’entretien que le verre car le calcaire s’y accroche. Cependant, c’est l’un des matériaux les plus solides.
  • La céramique : La matière la plus répandue car elle est durable, anticalcaire, antisalissures, résistante aux chocs, aux rayures et est facile à entretenir.
  • L’inox : Il est léger et résistant mais faites attention aux éponges trop agressives puisqu’il est très sujet aux rayures bien que simple à entretenir.
  • La résine : Cette matière est résistante aux chocs ainsi qu’aux rayures et est comparable à la céramique. Elle est souple et agréable au toucher.
  • La Lave émaillée : Elle offre une très grande résistance aux chocs en tout genre et son nettoyage est rapide et facile. C’est l’un des matériaux les plus chers et les plus résistants disponibles sur le marché.
  • Le Granit : Sa résistance est similaire à celle de la pierre naturelle. Toutefois, il retient le calcaire donc son entretien doit être régulier.
Vasque rouge avec plan vasque intégté et suspendu

Le mot de la fin

Pour conclure, grâce à toutes les informations citées ci-dessus, vous êtes maintenant apte à choisir votre lavabo ou votre vasque en toute quiétude. Faites-nous par de vos préférences dans les commentaires et partagez avec nous vos meilleures méthodes d’entretien et vos plus beaux designs de vasques et lavabos !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *