chauffe-eau solaire ou chauffe-eau thermodynamique
Conseils

CHAUFFAGE – Chauffe-eau solaire ou thermodynamique ?

Reading Time: 6 minutes

Aujourd’hui, de plus en plus de solutions, plus économiques et moins énergivores, font leur apparition pour remplacer les chauffe-eaux électriques ou à gaz. C’est notamment le cas du chauffe-eau solaire et du chauffe-eau thermodynamique.

Mais alors que choisir entre un chauffe-eau solaire et un chauffe-eau thermodynamique, et quels sont les avantages et inconvénients de chacun ?

Chauffe-eau solaire ou thermodynamique : des fonctionnements différents

Le chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique a un fonctionnement similaire à celui d’une pompe à chaleur. C’est un appareil qui produit de l’eau chaude à usage sanitaire en captant l’énergie calorifique présente dans l’air du logement. Il se compose ainsi d’une pompe à chaleur et d’un ballon de stockage de l’eau. Il doit aussi être couplé à une résistance électrique, qui prend le relais pour chauffer l’eau quand la capacité du ballon n’est pas suffisante.

Le chauffe-eau thermodynamique peut aussi être installé “en ventouse”, il captera ainsi l’air extérieur, ou bien être relié à la VMC de votre logement.

Le chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire est un appareil qui utilise la lumière du soleil pour chauffer de l’eau à usage sanitaire. Installé sur le toit d’une habitation, il capte l’énergie solaire grâce à des capteurs (panneaux solaires, plans, tubes sous vide, tuiles solaires thermiques, moquettes solaires), de façon à chauffer un fluide caloporteur contenu dans un circuit fermé. C’est la chaleur de ce circuit qui permet la montée en température de l’eau contenue dans un ballon.

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque modèle ?

Le chauffe-eau thermodynamique

chauffe-eau thermodynamique
chauffe-eau thermodynamique

Ses avantages

Tout d’abord, ce type de chauffe-eau est très peu énergivore puisqu’il fonctionne grâce à la chaleur présente dans l’air, ce qui permet également d’importantes économies sur la facture d’électricité. En effet, par rapport à un ballon électrique classique, les foyers économisent en moyenne entre 50 et 70% d’électricité. Mieux encore, les chauffe-eaux thermodynamiques à air extrait (étant reliés à la VMC du logement) consomment 2,5 à 3 fois moins d’électricité qu’un chauffe-eau électrique. Son coût d’installation, qui se situe en moyenne pour une famille de quatre entre 2500 et 5000€, est donc rapidement amorti.

Son coût est d’autant plus rentabilisé, qu’il est possible de bénéficier du CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) lors de son installation.

De plus, c’est un système de chauffage efficace puisqu’il fonctionne en hiver comme en été, contrairement au chauffe-eau solaire. Il permet également de ne jamais manquer d’eau chaude grâce à la résistance électrique.

Enfin, son utilisation est simple et rapide: il a un temps de chauffe court (un ballon de 250L met environ huit heures à chauffer) et est facile d’entretien puisqu’il nécessite rarement des vidanges.

Ses inconvénients

Le principal inconvénient d’un chauffe-eau thermodynamique est la difficulté à lui trouver un emplacement. En effet, il doit être installé dans une pièce qui contient un volume d’air d’au-moins 20 m3 (une pièce de 10 m2), et où la température est comprise entre -5°C et 35°C. S’il n’est pas placé dans une pièce correspondant à ces conditions, il faudra installer une gaine pour aller capter l’air dans une pièce plus adéquate, mais cela entrainera des dépenses supplémentaires.

Vous devrez donc intaller ce type de chauffe-eau doit dans une pièce assez chaude, qui ne gèle pas, mais non-chauffée puisqu’il refroidit la pièce dans laquelle il se trouve en y prélevant l’air chaud. C’est aussi pour cette raison que cette pièce doit être isolée thermiquement. Elle ne doit également pas être trop encombrée.

Enfin, ce système est bruyant, vous devrez donc l’installer dans une pièce isolée phoniquement et non à proximité d’une chambre notamment.

Le ballon, lui, prend de la place. Il doit donc être installé dans l’espace chauffé et non dans la pièce où l’air est récupéré, sinon il risque de connaître des déperditions de chaleur car la pièce refroidit.

En outre, le chauffe-eau thermodynamique a l’inconvénient de consommer de l’électricité en permanence.

Finalement, même s’il est facile d’entretien, le chauffe-eau thermodynamique a plus de chances de connaître des pannes que le chauffe-eau solaire. De plus, si une pièce est défectueuse, tout le système doit être changé.

Le chauffe-eau solaire

chauffe-eau solaire
Le chauffe-eau solaire fonctionne grâce à des panneaux photovoltaïques préalablements installés.

Ses avantages

Tout d’abord, le principal avantage d’un chauffe-eau solaire est son côté écologique. Il dépend du soleil, une source d’énergie inépuisable, et permet donc une diminution des émissions de CO2. En effet, tout comme la captation de l’air, la captation solaire ne produit aucune émission polluante (contrairement aux énergies fossiles qui doivent bruler pour apporter de l’énergie).

Ainsi, comme le chauffe-eau thermodynamique, le chauffe-eau solaire permet d’importantes économies sur la facture d’électricité, qui peut diminuer jusqu’à 75%.

Bien qu’un chauffe-eau solaire s’associe toujours à un système de chauffe d’appoint, vous pouvez le coupler à votre chaudière électrique. Cela permettra ainsi d’augmenter la durée de vie de votre chaudière puisqu’elle sera beaucoup moins sollicitée.

De plus, tout comme un chauffe-eau thermodynamique, un chauffe-eau solaire est une solution de long terme et son utilisation est très simple. En effet, il ne nécessite que très peu d’entretien et est conçu pour fonctionner de manière quasi-automatique pendant 15 ans minimum. Il est aussi efficace puisque sur l’année les chauffe-eaux solaires fournissent en moyenne entre 50 et 70% des besoins en eau chaude d’un foyer (ce chiffre pouvant s’approcher de 100% en été).

Enfin, à l’instar des chauffe-eaux thermodynamiques, il est aussi possible de bénéficier du CITE et d’autres aides lors de l’installation des chauffe-eaux solaires. Elles peuvent ainsi permettre de diminuer le prix d’installation d’environ 2000€.

Ses inconvénients

Le fonctionnement de ce type de chauffe-eau dépend entièrement du niveau d’ensoleillement, ce qui est à l’origine de plusieurs désavantages. Ainsi, contrairement aux chauffe-eaux thermodynamiques, les chauffe-eaux solaires nécessitent un système d’appoint (résistance électrique, chaudière, chauffe-eau existant) pour pallier le manque de soleil, en particulier en hiver.

Un chauffe-eau solaire est également moins efficace dans certaines régions peu ensoleillées, ce qui nécessite la pose de plus de capteurs solaires afin qu’ils couvrent une surface plus importante (2m² de plus en moyenne). Cela augmente donc le coût, déjà élevé, de l’installation et en diminue les rendements. Ainsi, dans des régions peu ensoleillées, les chauffe-eaux solaires peuvent fournir entre 40 et 50% des besoins en électricité, contre jusqu’à 80% dans les régions les plus chaudes.

Finalement, la pose des capteurs est, elle aussi, compliquée. Nous vous conseillons tout d’abord de faire appel à un professionnel pour évaluer le taux d’ensoleillement. Ensuite, faites attention d’installer les capteurs sur un toit ensoleillé et qui n’est pas encombré (sans arbres par exemple), puis s’assurer que la pente du toit est adaptée (elle doit faire environ 45 degrés). Enfin, il faut faire attention à la surface des capteurs, qui ne doivent pas être surdimensionnés puisqu’il existe un risque de surchauffe en été.

Le prix d’un chauffe-eau solaire, bien plus élevé que celui d’un chauffe-eau thermodynamique, peut également être un frein au moment de votre choix. En effet, il faut compter en moyenne entre 5000 et 7000€ pour l’installation de ce type de chauffe-eau.

Il est possible de recourir à l’installation d’un chauffe-eau solaire optimisé : réduit en capacité, plus petit, il est donc plus simple à installer et beaucoup moins cher. Il est cependant moins efficace, permet moins d’économies et ne peut pas être relié à un système électrique.

En résumé, que choisir ?

Les chauffe-eaux solaires et thermodynamiques permettent le même niveau d’économies d’énergies. Ils proposent des solutions alternatives et plus écologiques, mais les chauffe-eaux thermodynamiques nécessitent l’utilisation de plus d’électricité.

Ces deux systèmes sont simples d’utilisation et peu contraignants, mais les risques de panne sont plus élevés pour les chauffe-eaux thermodynamiques et nécessitent souvent le remplacement du système dans son intégralité. En outre, trouver un emplacement pour un chauffe-eau thermodynamique au sein de votre logement peut être difficile.

Cependant, les chauffe-eaux thermodynamiques bénéficient de nombreux atouts majeurs sur les chauffe-eaux solaires. En effet, ils ne nécessitent pas de système d’appoint, sont moins contraints par l’environnement et les conditions météorologiques extérieures, et leur prix d’installation est beaucoup moins élevé, ce qui diminue aussi la durée du retour sur investissement.

Finalement, les chauffe-eaux thermodynamiques apparaissent comme la solution idéale si vous disposez d’un garage ou d’une pièce annexe, où les températures ne risquent pas de descendre trop bas. Sinon, les chauffe-eaux solaires représentent une bonne alternative.

Le chauffe-eau solaire thermodynamique : la solution ?

Si vous hésitez toujours entre un système solaire ou thermodynamique, de nouveaux chauffe-eaux combinés sont en train de se développer de manière exponentielle.

Ainsi le chauffe-eau solaire thermodynamique se compose à la fois d’un chauffe-eau thermodynamique classique et de capteurs solaires, qui chauffent tous deux l’eau, et d’un régulateur solaire. Ce régulateur va permettre de déterminer si l’eau chauffée par les capteurs solaires est suffisamment chaude. Si ce n’est pas le cas, le chauffe-eau thermodynamique prendra le relai.

Ce système permet de ne plus utiliser d’électricité ou de système d’appoint, il est donc particulièrement économe en énergie et écologique.

Pour autant, son prix pourra s’avérer élevé et il nécessite beaucoup de place pour l’installation, non seulement du système thermodynamique, mais aussi des capteurs solaires.


2 thoughts on “CHAUFFAGE – Chauffe-eau solaire ou thermodynamique ?”

  1. J’apprécie le chauffe-eau thermodynamique dont le principe rappelle celui de la pompe à chaleur et qui est efficace tout au long de l’année. Mais le chauffe-eau solaire thermodynamique dont vous parlez est une alternative très intéressante.

    Il manque toutefois la mobilisation des pouvoirs publics pour inciter les promoteurs immobiliers à rendre ces équipements accessibles aux habitants des immeubles.

    1. Bonjour,

      Il manque en effet une certaine incitation à son utilisation mais nous pouvons toujours espérer que cela changera à l’avenir ! Merci en tout cas pour votre agréable commentaire.

      En vous souhaitant une bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *